Le 13/12, la logique nous saisit tous.

Egenolff_32

Wen du anpindest ob[e]n von der rechten handt in sein stang / so scheus im dein ort in die prust oder arbait yn uber die stangen zu der rechten achsel / werdt er dir das / so schlach yn und[e]n in sein rechte seitten mit de[m] ander[e]n ort deiner stangen oder pindt aussen an sein stangen un[d] schlach es von der rechten handt weg

Quand tu lies par dessus avec la main droite sur le bâton, retire ta pointe vers sa poitrine ou travaille par-dessus le bâton vers son épaule droite. S’il te fait ainsi, frappe par-dessous son côté droit avec l’autre pointe de ton bâton ou lie son bâton par l’extérieur afin de frapper derrière sa main droite.

Les fondements du noble art de l’escrime, André Paurenfeindt, 1516, Vienne,  traduction personnelle.

Et pour tous les petits curieux, je ne peux que les encourager à comparer et étudier cette petite pièce avec la première rubrique du bâton selon Paulus Hector Mair.

Oui, on dirait pas, mais il y a une cohérence dans les publications de ce blog.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s