Le 06/12, l’auteur décompose des évidences pas évidentes pour tous.

Cette pratique est particulièrement ardue à décrire, d’abord parce qu’il faut dire où et quand chaque attaque peut se faire et comment les faire dans le bon tempo. Je dois aussi être précis à propos de l’Avant et de l’Après dans chaque pièce, afin que chaque lecteur attentif puisse avoir une introduction profitable au labeur, car il est impossible d’établir une scission entre les trois parties que sont l’Avant, le Simultané et l’Après. En effet, quel que soit le moment où deux personnes viennent avec leur arme, l’un va frapper avant, c’est le premier cas. De là, il est évident que l’autre frappera après, ou alors les deux frapperont simultanément. 

Discours détaillé sur l’art de l’escrime, Joachim Meyer, 1570, introduction, traduction personnelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s