Le 05/11, le lieutenant continue de dégainer.

Sainct_Didier_5-6

Garde et tenue pour commencer à faire le troisième dégainement du lieutenant, qui démontre, sur le prévôt, qui se défend.

Ce troisième dégainement du lieutenant se fait à pied joints, comme cela est dit au dessus et montré de manière générale, le pied gauche sur la semelle marquée du chiffre 1 et le pied droit sur la semelle marquée du chiffre 2. Pour bien débuter ce troisième dégainement, le lieutenant ôte le pied droit de la semelle marquée 2 et fait le premier dégainement, qui est décrit au dessus. Il doit compter un temps, puis, le pied toujours en l’air, tourner la garde de l’épée avec le dessus de la main vers le bas et les ongles en haut, la pointe de l’épée dirigée droit vers le ventre, la main gauche placée derrière, comme cela est montré sur l’image marquée du chiffre 5 derrière son chapeau.

Ceci est la fin du commencement du troisième dégainement du lieutenant.

Traicte contenant les secrets du premier livre sur l’espee seule, mere de toutes armes…, Henry de Sainct Didier, Paris, 1573. Transcription modernisée, f°24v-25r.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s