Le 05/10, le lien se fait naturellement.

Le premier des deux liens hauts, du coté droit.

Pour ce lien, place toi dans l’approche en tenant le bâton ainsi : Avance vers ton ennemi avec le pied droit, et dans le premier engagement, lie le par-dessus depuis ton épaule droite, avec la main droite sur l’extérieur de son bâton, et pendant ce lien, sens bien s’il tient son bâton fermement ou bien faiblement. Si l’ennemi résiste avec force, alors avance avec le pied gauche et en tournant ton bâton autour du sien, depuis sa gauche jusqu’à son coté droit, et assure toi de l’estoquer dans les yeux.

Cependant, s’il utilise cette technique contre toi dans le premier lien, alors que tu fais face à l’adversaire avec le pied droit, et la main droite avancé au milieu du bâton, alors dévie son coup sur la droite avec ta pointe avancé. Alors marche vers l’intérieur avec ton pied gauche et estoque du talon vers ses yeux. Mais s’il renvoie cette attaque sur le coté, alors suis avec ton pied droit et fouette la tête de l’ennemi depuis le lien avec la pointe avancée de ton bâton.

Cependant, s’il attaque ta tête du dessus, ramène ton pied gauche en arrière, maintient vers lui la pointe avancée du bâton, et assure toi de l’estoquer immédiatement dans le buste. Si l’adversaire se défend, alors estoque encore, en visant son bras droit. A ce moment, tu es en sécurité face à lui dans une garde défensive.

Cod. Icon. 393-1, Paulus Hector Mair, première planche du bâton, traduction personnelle.

Publicités

Une réflexion sur “Le 05/10, le lien se fait naturellement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s