Le 03/10, devenez Spiderman le Magnifique.

Le travail de l’épée est celui d’un bouclier qui te couvre en entier
Maintenant saisis ce fruit que je t’offre pour ta maîtrise

Prend garde à ce que ton épée ne frappe et ne défende pas de trop loin
Oh comme il est bon que ton épée fasse de brèves courses.

Fais en sorte que l’épée vise le visage du compagnon, en garde ou lors de l’attaque
Tu lui retireras son ardeur, car il verra toujours la pointe devant lui.

Et si tu joues toujours devant toi avec ton épée, et avec de petits mouvements
D’une main sereine et sûre, tu briseras souvent le temps du compagnon
Et tu tisseras une toile bien différente de celle de l’araignée.

Cod. 1324, L’art de l’escrime de duel, P. Vadi, f°14r-v. Traduction personnelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s