le 16/19, c’est le mouvement dans l’immobilité. Ou l’immobilité dans le mouvement.

Il est erroné de considérer que la garde est essentielle en sabre. Dans ce monde, c’est lorsqu’il n’y a pas d’adversaire qu’on peut établir une garde. La raison est que, dans la voie du combat, il n’y a pas lieu d’établir des lois, que celles-ci procèdent plutôt de la coutume ou des règles d’aujourd’hui. En stratégie, il s’agit d’élaborer ce qui désavantage l’adversaire. Ce qu’on appelle la garde signifie le recours à l’immobilité […] Prendre une garde, c’est attendre l’initiative de l’autre

Miyamoto Musachi, Gorin-No-Sho, 1642. Traduction de Kenji Tokitsu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s